Un chien, ça a besoin de beaucoup se dépenser. Chaque manière d’éduquer et de le promener varie en fonction des utilisateurs, mais aussi en fonction du chien en lui-même.

Qu’est-ce qu’un harnais, et pourquoi en utiliser un sur son chien ?

Le harnais pour chien a d’abord été conçu comme moyen de traction, c’est-à-dire qu’il servait à ce que le chien puisse tracter quelque chose et que la force de celle-ci soit mieux répartie au niveau du corps. C’est le cas de races comme le husky ou encore le berger allemand, mais ce système vient en réalité de l’équitation, puisque l’on utilisait des harnais sur les chevaux afin qu’ils tirent les calèches. De nos jours, de plus en plus de propriétaires de canidés cherchent à utiliser ce système pour leur chien, principalement pour la promenade. Cependant, quelle est la différence entre ce système, et celui d’un collier basique ? Tout simplement, lorsqu’un chien est tenu en laisse pendant la promenade, s’il a tendance à beaucoup tirer, la pression se fera directement au niveau de sa gorge et risquerait de l’étrangler, ce qui lui mal. De plus, le contrôle sur le chien n’est pas forcément aussi efficace si son poids est important. Pour un harnais, la traction est, comme définie précédemment, bien mieux répartie sur le corps, et évite une trop grosse pression qui pourrait gêner et blesser le chien à long terme ayant comme conséquence de lui provoquer des soucis de santé.

Quand doit-on envisager de mettre un harnais ?

Un chien va atteindre sa taille adulte généralement au bout d’un an ; au-delà de cette période, il ne devrait pas atteindre une taille bien plus grande que celle qu’il présente à ce stade. Cependant, il n’est pas nécessaire d’attendre autant de temps pour acheter un harnais et le mettre à son petit compagnon. Il existe bien évidemment différentes tailles de harnais sur le marché, avec différentes options d’attaches et d’ouvertures, pour s’adapter à toutes les morphologies, mais surtout de permettre un confort assuré au chien lors de la promenade. Un jeune chiot est généralement très énergique et a beaucoup besoin de courir, de jouer, et n’est pas encore entièrement à l’écoute. C’est à ce moment qu’un simple collier peut se voir inadéquat, puisqu’un chiot plein d’énergie va avoir tendance à beaucoup tirer sur sa laisse, et donc de se faire mal avec un collier allant lui couper la respiration. Par conséquent, en prenant conscience que poser un harnais trop tôt n’est pas, non plus, la meilleure solution pour un chien, l’âge idéal se voit être aux alentours des 7 à 8 mois de croissance. En attendant de passer au harnais, il est fortement conseillé d’opter pour un bon collier confortable, ni trop serré, ni trop lâche, pour tout de même permettre une promenade en sécurité et préparer tout doucement à un système de traction, lorsque le chien aura gagné en force et en puissance.

Quel type de harnais choisir ?

Une fois de plus, il existe plusieurs sortes de harnais adapté aux besoins des utilisateurs. Qu’ils soient destinés au sport, à la promenade ou à une simple fonction esthétique, il est important d’étudier ce marché pour choisir le produit qui conviendra le mieux au chien. Il est conseillé, pour une meilleure qualité assurée, de ne pas opter pour les premiers prix. Ensuite, les harnais ne proposant qu’une seule attache ne sont généralement pas assez sécurisés, et peuvent provoquer des problèmes de dos : il est impératif qu’il recouvre toute la surface dorsale du chien pour ne pas risquer de blessure à ce niveau. Enfin, la taille doit être étudiée : un harnais trop petit sera inconfortable et empêchera les bons mouvements du chien, et un harnais trop grand ne soutiendra pas assez son corps, ce qui rendra la promenade difficile, tout comme son confort. Avec tous ces éléments, il est possible de choisir le produit idéal pour le bon développement de son canidé, mais il ne faut pas oublier qu’il ne doit pas être utilisé en toute circonstance. Il est parfois bénéfique de retourner au collier pendant quelque temps afin d’éviter d’habituer le chien à trop tirer, ce qui peut être néfaste pour lui, mais aussi pour le promeneur.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.