Comme toute adoption d’animal, celle d’un âne est une décision qui doit être murement réfléchie. En effet, il s’agit d’une espèce qui peut engager son propriétaire sur une très longue durée dans la mesure où son espérance de vie se chiffre à quelques dizaines d’années. D’autre part, l’âne est un animal exigeant. Pour assurer son bien-être, le propriétaire doit créer pour lui des conditions de vie convenables, ce qui peut représenter une certaine contrainte.

Un âne comme animal domestique

L’âne est un mammifère de la famille des équidés reconnaissable à ses longues oreilles pointues et recouvertes de poils et à ses grands yeux clairs et expressifs. Sa taille varie de 90 cm à 160 cm en fonction de la race pour un poids de 70 à 500 kg. Ces animaux rustiques vivent généralement dans les steppes désertiques de l’Asie, mais ils y sont facilement menacés par des prédateurs tels que les léopards et les loups gris. Certains ânes domestiques d’origine africaine se retrouvent également en Europe. À l’origine, l’âne est utilisé comme animal de transport ou de travail agricole, mais une fois dans les pays développés, il fait davantage office d’animal de loisir ou de compagnie. Il est d’ailleurs particulièrement apprécié pour son allure sympathique bien qu’il souffre d’une réputation d’animal bête et sale. Contrairement aux préjugés, l’âne est un animal intelligent et sensible qui apprécie la compagnie des humains. Une fois qu’il a été bien socialisé, il est possible de lui apprendre à respecter certaines limites pour assurer une cohabitation harmonieuse. Il est conseillé aux particuliers de s’informer au maximum afin de tout savoir sur les ânes avant de se lancer dans une adoption.

Quelle est l’espérance de vie d’un âne ?

Dans leur habitat naturel, les ânes ne vivent pas aussi longtemps qu’ils le devraient. En effet, ils sont le plus souvent exposés à des prédateurs qui limitent leur durée de vie à une quinzaine d’années en moyenne. En revanche en captivité, un hémione est capable de vivre jusqu’à 26 ans s’il est élevé dans de bonnes conditions. Certaines races sont même susceptibles d’atteindre les 30 ans, surtout les races de petite taille. Il existe actuellement pas moins de 180 races d’âne grâce au travail de sélection réalisé par les éleveurs. S’ils bénéficient d’un mode de vie adapté, ces animaux peuvent facilement vivre jusqu’à 40 ans et plus en captivité. Par ailleurs, l’âne ne présente aucune pathologie particulière qui pourrait mettre sa santé en danger, ce qui peut expliquer sa longévité. Il appartient au propriétaire de subvenir à ses besoins les plus indispensables afin de lui assurer une vie longue et saine.

Adopter un âne : dans quelles conditions ?

L’âne est un animal grégaire qui n’aime pas la solitude. S’il se sent seul, il devient plus sensible aux maladies et peut se laisser mourir. Le propriétaire devra donc s’assurer qu’il dispose assez de temps pour s’en occuper avant d’en adopter un. Si ce n’est pas le cas, il est possible de lui offrir de la compagnie. Il peut se lier facilement d’amitié avec un cheval, une chèvre ou un mouton. L’âne est un herbivore et à ce titre il se nourrit essentiellement d’herbe, de fleurs ou de foin. Comme il n’absorbe pas beaucoup de nourriture en un repas alors qu’il est amené à pratiquer des activités, il lui faut plusieurs repas par jour en petites quantités. L’animal consomme également beaucoup d’eau. Il faut lui prévoir au moins 10 litres d’eau fraiche par jour pour combler ses besoins. En ce qui concerne les soins, il ne faut pas négliger l’entretien de la peau et des sabots. L’animal nécessite des visites régulières chez le vétérinaire, le maréchal ferrant et le dentiste équin.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.